C’est la fin d’une époque pour SFR. Un peu moins de deux ans après la finalisation de son rachat par Numericable, le groupe ne compte quasiment plus dans ses rangs de dirigeants issus du câblo-opérateur. Selon nos informations, Jérôme Yomtov a remis sa démission à Patrick Drahi. Les rumeurs d’un éventuel départ avaient été évoquées en juin par le site de latribune. fr. C’est désormais officiel.

Ce polytechnicien, passé par Bercy et la banque HSBC, faisait partie des figures historiques de Numericable, qu’il avait rejoint en 2009, et était l’un de ses rares dirigeants encore en place. C’est lui qui, aux côtés d’Eric Denoyer, le PDG du câblo-opérateur, et de Patrick Drahi, avait mené la campagne pour le rachat de SFR. Dans la foulée de l’opération, il avait été nommé secrétaire général du deuxième opérateur national, et directeur général de SFR Collectivités. Il était également membre du Comité exécutif du groupe et a participé à l’élaboration de la nouvelle stratégie de l’opérateur après le rachat.

A l’instar des ex-Numericable, Jérôme Yomtov a pris du recul après l’arrivée de Michel Combes l’an dernier à la tête d’Altice et de SFR. Lors de la réorganisation de la direction, il fut relégué au poste de secrétaire général délégué, et remplacé par Régis Turrini. Depuis le début de l’année, il a vu partir nombre de ses anciens camarades, comme Eric Denoyer, ex-DG, Thierry Lemaître, ex-directeur financier, Angélique Benetti, ancienne directrice des contenus, ou encore Eric Klipfel, en charge des marques et du service client grand public et Olivier Ursel (systèmes d’information). Parmi les anciens de Numericable, seul reste aujourd’hui Philippe Le May, responsable du réseau.

Aventure entrepreneuriale

Pour Jérôme Yomtov, l’heure est venue de tourner la page des télécoms, et de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Il a en effet investi dans la société Eclypsia, un éditeur de contenus spécialisé dans les jeux vidéo et l’e-sport. Créée en 2012, l’entreprise emploie 30 salariés et devrait réaliser un chiffre d’affaires proche de deux millions d’euros. Elle édite un site Internet et possède aussi deux chaînes de Web TV retransmises sur la plate-forme de streaming Twitch (Amazon), dont une figure dans le top 10 des chaînes les plus regardées dans le domaine (2,5 millions d’heures de vidéos vues par mois). Eclypsia produit enfin des émissions sur l’e-sport pour d’autres chaînes.

Nommé vice-président, l’ex-dirigeant de SFR aura pour mission de « professionnaliser » la structure, et de la faire changer de dimension, en apportant notamment sa connaissance du monde des médias. Convaincu de l’énorme potentiel de croissance du marché de l’e-sport, il pourrait aller voir les opérateurs télécoms et les groupes de médias traditionnels pour réfléchir à des nouveaux partenariats. TF1 a récemment organisé des tournois, diffusés sur la plate-forme mytf1.